Saint Wandrille fonde en 649 une abbaye qui prend le nom de "fontenelle" (tiré du nom du cours d'eau qui la borde : la Fontenelle , un affluent de la seine). Durant les trois premiers siècles de son existence , l'abbaye connaît une période faste puisque surgissent de ses rangs plusieurs évèques et une trentaine de saints inscrits au catalogue des saints de l'Eglise.

Pillée par les Normands vers 858 , elle est réhabilitée avec le soutiens de Richard 1er , Duc de Normandie.

L'abbaye est pillée en mai 1562 lors des guerres de religions puis transformée en carrière de pierre.

Restaurée à partir de 1894 par des moines , elle devient l'abbaye de Saint Wandrille en 1898

Saint Wandrille accueille aujourd'hui une communauté Bénédictine tournée vers la prière et le recueillement.

l'abbé Pierre y a séjourné de 1983 à 1991.