INFORMATION OU COMMUNICATION : COMMENT PARLER DE LA GRIPPE A ?

« Votre Télé et Vous » est, comme chaque mois, consacrée au thème de l??actualité qui a le plus retenu l??attention des téléspectateurs. Sans grande surprise, c??est le traitement médiatique de la grippe A qui a suscité le plus d??interrogations.

Comment en parler sans affoler ? Comment relayer la communication des pouvoirs publics sans pour autant renoncer au devoir d??information ?

Même si la grippe A, a été très présente dans les média pendant tout l??été, ce n??est qu??à partir de début septembre, que les téléspectateurs ont commencé à réagir. Majoritairement, des réactions d??agacement face à ce qui a été ressenti comme une montée en puissance de la dramatisation. Les unes alarmistes de la presse écrite ou la succession de sujets sur les fermetures d??école ont renforcé ce sentiment. Les téléspectateurs ne manquent pas de faire référence aux autres crises sanitaires, comme la grippe aviaire, surmédiatisée au regard de son importance en France.

Pour les téléspectateurs, les premiers responsables de cette dramatisation sont les pouvoirs publics et les autorités sanitaires. Mais ils attendent plus de distanciation dans le traitement journalistique de la communication gouvernementale.

Dans un tel contexte, la frontière entre communication et information n??est pas évidente à établir. Les journalistes se trouvent face à deux écueils. En faire trop d??où le reproche de dramatisation. Ne pas en dire assez, concernant les informations médicales ou sanitaires évolutives, et souvent contradictoires.

L??échange, en plateau, a surtout porté sur la difficulté de traiter une information qui n??est pas un fait avéré, mais qui repose sur une éventualité .Celle d?? une crise sanitaire plus grave que la perception actuelle du public.

L??enquête de « VOTRE TELE et VOUS » est consacrée au travail des rédactions (Le Parisien Libéré-Aujourd??hui en France et France Info) et à la difficulté d??informer dans un contexte de doute et d??inquiétude. Un parallèle est fait avec le comportement de la presse britannique. Jean Claude Sergeant, universitaire et auteur du livre, « Les Médias Britanniques» (édition Opheys-Ploton), apporte son analyse.

Parmi les téléspectateurs présents qui ont interpellé la médiation : Béatrice TRIN de Lésigny (77), chargée d??étude Patrice CHEVY de Garches (92), ingénieur compagnie pétrolière Marc TAVIGNOT de Marseille (13), assistant qualité

Pour leur répondre : Isabelle SABOURAULT, grand reporteur à la rédaction nationale de France 3, en charge de la rubrique santé Jean-Michel BLIER, éditorialiste à la rédaction nationale de France 3 Denis Muzet, sociologue, président de Médiascopie

BONUS INTERNET (25 ??) :

INFORMER / COMMUNIQUER : OU EST LA FRONTIERE ?

Maîtriser sa communication est devenu une règle d??or pour de nombreux politiques Une stratégie qui a connu quelques dérapages récents et qui ont été évoqués en plateau. Dominique Wolton , auteur de « Informer n??est pas Communiquer » (Cnrs Edition) explique dans une interview la différence qu??il faut faire entre « informer » et « communiquer » , mais aussi entre « communication » et « com ».

http://info.france3.fr/mediateur


Conseils, astuces, sécurité : onfaitgaffe.com vous apporte des solutions et vous met en garde.