La rue de l'Hôpital, anciennement appelée rue Saint-Ouen, relie le carrefour de la Crosse, centre commerçant, à l'Hôtel de Ville.

Au moyen âge c'était un axe central qui permettait d'aller directement de Maromme à l'ouest, par les rues du Renard, Cauchoise, des Bons Enfants et Ganterie, à Darnétal à l'est, par les rues des faulx, Saint-Vivien et Saint-Hilaire. Son nom actuel est indiqué dans un acte de tabellionage de 1424 et provient de l'implantation d'un hospital qui logeait les pélerins. Ce nom changea quelques fois mais il demeure depuis 1817.

Un moment oubliée elle commença à revivre avec la piétonisation de 1975 et depuis cette date elle s'embellie et se dynamise régulièrement d'année en année. Aujourd'hui, desservie par de nombreuses lignes de bus , par une station de taxis et dotée du grand parking de l'Hôtel de Ville, c'est une voie piétonne particulièrement fréquentée qui irrigue le quartier Saint-Ouen.

Convergence de polarités et d'intérêts variés, ce quartier poétique est le Montmartre rouennais. L'abbatiale Saint-Ouen reçoit récitals et expositions, son square magnifique est un des rares poumons de la cité, l'Hôtel de Ville héberge les activités citoyennes, la rue de la République y menant, unit les deux rives de la ville et le quartier jouxtant des antiquaires, si touristique en plein coeur historique, concentre patrimoine et avenir, avec l'école des Beaux-Arts.