Kito De Pavant sur Groupe Bel tire ainsi les dividendes d'une trajectoire toute en sagesse. Il devance dans cette axe médian Armel Tripon (Gédimat) et Jeanne Grégoire (Banque Populaire). Progressant dans un même flux de Sud Sud Est assez faible, les monotypes ne réalisent dans ce contexte aucun écart significatif, et seule le positionnement en longitude sur l'échiquier fait varier les classements.

Stan Maslard et son compère Adrien Hardy sont entrés en douceur dans leur transat. Ils ont su, à l'issue d'un parcours compliqué dans le petit temps de la baie de Concarneau, accrocher tout de suite le wagon des leaders, restant en permanence au contact des meilleurs. Douzième ce matin à une petite douzaine de mille du premier, ils se sont calés sur une route intermédiaire entre les extrémistes de l'est, qui flirtent dangereusement avec les zones de hautes pressions de la péninsule ibériques, et les partisans du large qui parient sur le pression de la bordure nord d'un centre dépressionnaire en arrêt aux Açores. Le régime de navigation au plus près du vent est bien de rsous un jour un peu plus agressif, dans l'attente de régimes d'alizés au sud du cap Saint Vincent.