En parcourant plus de 211 milles ces dernières 24 heures, soit la distance la plus élevée de toute la flotte, Stan et Adrien sont parfaitement revenus dans le match, ramenant à 79,9 milles et décompte, un écart hier encore chiffré à plus de 105 milles. 2 300 milles d'Atlantique les séparent encore de saint Barth. Autant dire que l'option de rester au vent de la flotte est osée, et que les deux hommes vont devoir faire preuve d'intuition et de sens marin pour négocier les caprices d'un alizé orienté très Nord et qui fluctue énormément en force comme en direction....