bandeau normandie-zoom.com

Actu - Infos - Normandie

jeudi 20 mai 2010

NORMANDY CHANNEL RACE : RUYANT PREMIER AU FASTNET

Revoir la Normandie

En enroulant ce matin le rocher du Fastnet au sud de l'Irlande, Thomas Ruyant et Tanguy Leglatin ont du même coup mis le cap sur la France et la Normandie. La Normandie, puisqu'ainsi que l'a signifié Sylvie Viant, Présidente du Comité de course aux 8 concurrents encore en lice (après l'abandon cette nuit des anglais de Spliff sur problème d'alternateur), la Bretagne et la marque de passage des Sept îles disparaissent du parcours. Une réduction dictée par le petit temps qui règne en maître sur la course depuis le départ dimanche dernier des plages Normandes, et qui risque hélas!, de se prolonger sur les 389 milles de Mer d'Irlande et de Manche encore à parcourir depuis le Fastnet. "Destination Dunkerque" semble un leader solide, qui a préservé sa grosse vingtaine de milles d'avance cette nuit au louvoyage dans la brume Irlandaise sur ses concurrents immédiats, "40 Degrees" du duo Franco-Britannique Mabire-Harding, et sur les tenaces Néerlando-Belge Franssens-Kleinjans. Aucun de ces derniers protagonistes n'a naturellement abdiqué. L'anticyclone qui apporte le beau temps sur la France pour le week-end, va considérablement compliquer les affaires des navigateurs de nouveau confrontés aux petits airs, et à cette allure au plus près du vent qui aura décidément été la marque de fabrique de cette Normandy Channel Race première du nom.

Lire la suite

 

Bernard Clarisse à la Passerelle

Entre Jean-François MILLET (1814-1875) et Vincent VAN GOGH (1853-1890) a existé un lien spirituel, religieux et thématique fort et déterminant. En effet, encouragé dans sa vocation d??artiste par la découverte de l??oeuvre et de la vie de MILLET, VAN GOGH en a témoigné toute son existence dans sa correspondance avec son frère Théo.

Dès 1880, il copie au crayon des photographies et gravures d??après MILLET pour s??initier au «genre paysan». Il connaissait l??oeuvre depuis la date de la mort de MILLET (1875) et les deux ventes qui s??en suivirent. En 1882, lisant La vie et l??oeuvre de JF Millet d??Alfred Sensier, il écrit à son frère Théo : MILLET, c??est MILLET le père ? Son art prouve l??existence de quelque chose là-haut.

Sensible à l??influence spirituelle du peintre paysan, VAN GOGH réalisera tout au long de sa brève carrière artistique de nombreuses copies et libres interprétations de l??univers pictural de MILLET, témoignant ainsi de ses aspirations panthéistes et lyriques.

Mais entre MILLET et VAN GOGH naît la jeune génération de peintres qui bouleverseront l??Histoire de l??art.

BOUDIN, JONGKIND, WHISTLER, BAZILLE, PISSARRO, C?ZANNE, RENOIR, SISLEY, MONET ... Malheureux jeunes gens grossiers et vulgaires (RAFFA?LI), tous ceux qui succombent au vice de cette «satanée» couleur (GLEYRE, leur professeur) se rendent d??abord au Havre puis à Chailly et Barbizon.

Les uns rencontrent MILLET au Havre (BOUDIN et MONET), d??autres à Barbizon. Tous s??intéressent au paysage, à la lumière changeante, à la «fusion» de l??homme et de la nature, dès les années 1850 - 1860. Ils ont une préférence nostalgique pour la campagne traditionnelle que la modernité industrielle n??a pas atteinte.

MILLET voulait que l??idéal fasse bon ménage avec les sabots. Il était à la recherche de la silhouette essentielle en procédant par abréviation.

La simplification formelle, la fausse naïveté, l??association entre la primitivité et le monde rural traditionnel vont attirer l??avant-garde pour de nouvelles aventures : ce sera la naissance et le développement de ce que Louis LEROY nommera l??Impressionnisme (le Charivari, 25 avril 1874).

Pour ma part, ce n??est pas la légende des «peintres martyrs» adulés et glorifiés après leur mort qui m??attire, mais un aspect de leur travail qui contribue au développement de ma recherche picturale aux multiples facettes.

Bernard CLARISSE - Juillet 2009

Site : www.bernard-clarisse.fr

 

NORMANDY CHANEL RACE MATIN DU 20

Qui a volé l'Irlande?

Telle est l'interrogation unanimement partagée depuis hier soir par les marins de la Normandy Channel Race qui naviguent "en aveugle" et dans un brouillard " à couper au couteau" entre les phares de Tuskar Rock et le Fastnet. Les 8 Class 40 encore en course se situent tous ce matin éparpillés entre ces deux marques de parcours et naviguent au louvoyage à petite vitesse le long de la côte sud de l'Irlande. Situation un brin frustrante pour ces marins-voyageurs qui, à l'instar de Pierre Yves lautrou sur "Groupe Partouche" n'auront même pas eu le loisir d'apercevoir le grand phare de Tuskar, la visibilité ne dépassant pas.... 50 mètres! Comme prévu, cette route "en escalier", un bord rapprochant alternant systématiquement avec un bord à 90 degrés de la route, provoque un tassement des écarts. Si Thomas Ruyant et Tanguy Leglatin maintiennent ce matin près de 25 milles d'avance au classement général provisoire, et en approche du Fastnet, 7 autres concurrents se tiennent en 81 milles. Sept, car les anglais de Spliff, Andrew Dawson et Stephen Card n'ont pas enroulé la marque de Tuskar Rock. Un problème d'alternateur les a contraint à signifier cette nuit leur abandon.

Lire la suite

 

 

 

 
 

Les emails sont protegés par la solution (raKoonsKy ) AntiVirus & AntiSpam Kaspersky ( http://antivirus-france.com )Blog propulsé par DotClear

Sites photos : Stéphane l'Hôte - Photos-Fotos - Pentaradiaire  -  Blog Humeur - anciennes photos  -  photos de collection - photos vintage   -  le monde en images   -  photos et posters panoramiques