Photo Stéphane L'Hôte - Album photos

La légendaire modestie de Franck Yves Escoffier dût elle en souffrir, force est de constater que le flamboyant trimaran rouge "Crêpes Whaou" a remporté de main de maître la première, la deuxième, puis la troisième des manches au programme du jour, trois belles courses disputées, à l'instar de vendredi, dans un vent thermique en renforcement permanent. Franck Yves, au coude à coude ce matin avec Yves Le Blévec (Actual) au classement général provisoire, a pris une sérieuse option sur la victoire finale, assommant les débats du jour avec ces trois victoires, et démontrant devant un nombreux public Normand un savoir faire et une maîtrise sans faille. Ces deux hommes n'ont cependant pas été seuls à assurer le spectacle sous les falaises. Erwan le Roux (FenetreA-Cardinal), Lalou Roucayrol (Aquitaine Port Médoc) et Erik Nigon (AXA Atout coeur pour Aids) ont su, à chaque phase de départ, jouer crânement leur chance et se sont livrés une lutte sans merci pour la troisième marche du podium. C'est Le Roux, peut-être le plus audacieux du jour, qui tient pour l'heure cette place d'honneur. Lionel Lemonchois a de nouveau goûté le plan d'eau Fécampois ce matin, le temps d'un départ et Prince de Bretagne regagnait le port, définitivement cette fois puisque le tout nouveau plan Irens-Cabaret quitteta le Trophée du port de Fécamp pour rallier dès demain la Bretagne et son chantier.

Escoffier Ă  sa main
Départ en bout de ligne dans le coup de canon de la première course, remontée au cordeau au centre du plan d'eau, et dès le premier bord de près, Franck Yves et sa dream team, Jérémi Lagarrigue, Antoine Koch, Hervé Thomas, Kevin Escoffier et Sébastien Col prenaient le meilleur sur Actual et Yves le Blévec. Véloce à toutes les allures, le plan van Petheghem-Lauriost Prévost s'est aussi montré efficace et fluide dans les phases de manoeuvres au plus près d'un vent de plus en plus tonique. Au terme des trois tours d'un parcours long de 2 milles à l'ombre des hautes falaises, Escoffier empochait une première manche qui voyait à nouveau le retrait prudent de Prince de Bretagne à Lionel Lemonchois, et du catamaran Delirium cher à la famille De Caplan. Erwan Le Roux (FenereA-Cardinal) et Lalou Roucayrol (Aquitaine Port médoc) imitait en tous points le trépidant ballet des leaders et régatait bord à bord du début à la fin de la manche, le fin trimaran d'Erwan s'imposant finalement.

Le Blévec pas verni
C'est Erwan Le Roux qui dès le dĂ©part de la seconde course du jour, un parcours "banane" plantĂ© au ras des falaises ente Yport et l'entrĂ©e du port de FĂ©camp, s'invitait au festin que Messieurs Le BlĂ©vec et Escoffier aurait voulu privatif. Au culot, Erwan et ses 5 hommes d'Ă©quipage jouaient la cĂ´te dès le premier bord face au vent. MalgrĂ© son dĂ©ficit de vitesse liĂ© en partie Ă  un mât plus court, "FenetreA-Cardinal" s'imposait tribord amure face Ă  la puissance des trimarans nouvelle gĂ©nĂ©ration "Actual "et CrĂŞpes Whaou". Le "dog leg", petit bord aux allures dĂ©bridĂ©es entre les deux bouĂ©es qui prĂ©figurent le haut du parcours, Ă©tait naturellement propice Ă  la vitesse et c'est Ă  plus de 25 noeuds que Le BlĂ©vec et Escoffier rĂ©tablissaient l'ordre d'une hiĂ©rarchie momentanĂ©ment malmenĂ©e par l'outrecuidant Le Roux. Le BlĂ©vec tirait vite les enseignements du premier bord de près ; imitant Le Roux, il "tirait" Ă  son tour Ă  terre tandis qu'Escoffier privilĂ©giait le large. Pari payant pour le skipper d'Actual qui se voyait en mesure d'aborder la descente au portant avec plusieurs longueurs d'avance sur son concurrent au sacre final. Las! un gennaker rĂ©calcitrant ruinait vite cet espoir d'Ă©galiser les dĂ©bats Ă  3 manches partout. Contraint Ă  lofer pour libĂ©rer sa grande voile d'avant, Actual ouvrait tout grande la porte d'une seconde victoire du jour pour "CrĂŞpes Whaou".

La troisième manche du jour voyait fort logiquement Franck Yves Escoffier contrôler son adversaire dès le coup de canon de départ. "crêpes Whaou" "couvrait" "Actual" en lui volant son vent. Le grand trimaran rouge parvenait ensuite à se caler devant son adversaire en limite du cadre. il enchainait avec toujours autant de fluidité virements de bords et empannages pour l'emporter avec une impressionnante impression de facilité. Carton plein pour "Crêpes Whaou", et une hiérarchie qui se met dès ce second jour de course en place au classement général...

Ils sont Ă  FĂ©camp...

Régates en équipages, le Trophée du Port de Fécamp réunit, aux côtés d'amateurs aussi purs qu'éclairés quelques ténors de la course au large. On peut ainsi croiser sur les pontons Fécampois Yann Eliès (Prince de Bretagne), Kevin Escoffier sur Crêpe Whaou et qui prépare le Trophée Jules Verne à bord de Banque Populaire IV, Antoine Koch ex skipper du trimaran Sopra et équipier sur Crêpes Whaou. Toujours sur le trimaran de Franck Yves Escoffier, un certain Sébastien Col, spécialiste du Match Race et de la Coupe de l'America, et qui vient se familiariser avec les multicoques dans la perspective de la prochaine Coupe. Jean Baptiste Levaillant, longtemps équipier de Loïck Peyron avec qui il a gagné moult Grand Prix et transats, renoue avec le plaisir de régater en multicoques à bord d'Actual à Yves Le Blévec. Un Yves Le Blévec, magnifique vainqueur en 2007 de la Transat 6,50, resté fidèle à ses amis "Ministes" puisqu'on retrouve à son bord des piliers de la Classe Mini, Ronan Deshayes et Sébastien Rogues. Erwan Le Roux (FenetréA-Cardinal), a fait confiance à ses ex coéquipiers de l'écurie Gitana, Didier Le Vourc'h et Richard Loncle, tandis que Lalou Roucayrol, qui s'est longtemps illustré en multicoque de 60 pieds, a rallié à son bord Mayeul Rifflet, lui-même équipier émérite à bord des ex trimarans 60 "Banque Populaire" ou "La Trinitaine..."

Ils ont dit :

Erwan Le Roux, trimaran Fenetréa-Cardinal :
" Nous sommes pour l'heure sur le podium, ce qui, compte tenu de la différence de générations avec les trimarans leaders de ce Trophée du Port de Fécamp, est satisfaisant. Notre bateau est naturellement handicapé par son mât très court, le plus petit de la flotte. En revanche, il est très efficace dans la brise et s'est très bien comporté dans le fort thermique d'hier. Pour différentes raisons techniques liées à l'architecture du bateau, nous ne portons pas de gennaker à l'avant mais un grand spi asymétrique très facile à envoyer et à affaler, qui nous offre un superbe angle de vent à la descente au portant, et qui nous permet de raccourcir la route."

Lalou Roucayrol, Aquitaine-Port MĂ©doc :
"Nous sommes à la bagarre pour le podium avec Erwan Le Roux, et ce Trophée du Port de Fécamp est passionnant à vivre et très excitant à disputer. "Aquitaine-Port Médoc" n'est as un bateau de petit temps, et le début des régates dans moins de 10 noeuds a été difficile. Au delà de 18 noeuds, nous avons été très performant à toutes les allures et le bateau est vraiment très réactif malgré ses gros volumes de flotteurs..."

Classement provisoire et sous rĂ©serve après 7 manches :

1- ex aequo - CrĂŞpes Whaou III - Franck-Yves Escoffier : 2-2-1-1-1-1-1 1- Actual - Yves Le BlĂ©vec 1-1-2-2-2-2-2 3- FenetrĂ©A cardinal - Erwan Le Roux - 4-3-3-4-3_3_3 4- RĂ©gion Aquitaine Port MĂ©doc - Lalou Roucayrol 5-4-4-3-4-4-4 5- Axa Atout coeur pour AIDS - Erik Nigon 7-6-5-5-5_5_5 6- La Mer rĂ©vèle nos sens - Philippe Laperche 6-5-7-6-6-6 7- Citoyens du monde.net - Jean François Lilti : 8-7-6-7-7-7 - DNS 8- Delirium - HervĂ© De Carlan DNF 8-9-8-DNF-8-7 9- Prince de Bretagne - Lionel Lemonchois : 3-DNF-DNS-DNS-DNS- DNC-DNC 10-PIR2- Etienne HochedĂ© DNF- 9-9-DNF-8-DNS-DNF