Ronel, du Niger au Gange, exemplaire dédicacé

Stéphane L??Hôte est photographe, journaliste reporter d??images et globe trotter, Christophe Ronel est pour sa part peintre et croqueur compulsif lorsqu??il s??immerge dans un pays, lorsqu??il croise des terrains propices. Se découvrant une passion commune pour les cultures extraeuropéennes et la saisie d??images, d??ambiances, de visages « in situ », Stéphane et Christophe ont entrepris plusieurs périples, du côté du Maghreb, de l??Afrique subsaharienne et de l??Inde, armés, l??un d??appareils photographiques et de zooms, l??autre d??un carton à dessin, d??encres et de couleurs. ? l??occasion de plusieurs voyages et sur des lieux fortement chargés : falaise dogon, fleuve Niger, marchés d??Afrique, rivages de la Yamuna et du Gange, Ghats chargés de pèlerins de l??Inde, temples saturés d??encens, ils ont croisé l??objectif photographique et la subjective saisie des croquis sur le vif. Du Niger au Gange, ils ont arpenté les mêmes sentiers, sillonné les mêmes villages, traversé les mêmes bazars, impliqué chacun dans leur propre quête, l??oeil aux aguets. Cette exposition s??est donc fixée l??objectif singulier d??exprimer et confronter ce double regard, de la photographie au trait, à travers une approche simultanée et complice de populations et de terrains. Il y a ici la trace amicale d??une complicité et la fausse « gémellité » du photographe et du peintre, qui, côte à côte, à l??affût d??images et de sensations partent en quête de l??instant insaisissable par des chemins opposés. Stéphane, l??oeil rivé sur la foule, arpente les sites, tournique, rôde, zigzague, cherche l??angle parfait et l??instant idéal où la composition atteint sa plénitude, il réalise sa moisson d??images que plus il triera, sélectionnera, re-cadrera et classera pour ne conserver que l??essentiel. Plus lentement, Ronel installe sa feuille, ses couleurs, son encre et amorce une composition sur le papier presque aussitôt entouré d??un cercle vrombissant ou muet de spectateurs intrigués par tout son matériel. Sa feuille de papier est aussi un appât : tandis qu??il construit son dessin, Stéphane profite de cette diversion pour photographier cette foule polychrome distraite la présence du peintre. Au retour, le peintre découvrira à travers les images du photographe des angles et des visages qu??il n??avait pas soupçonnés. Cette exposition singulière propose ce drôle de jeu de regards croisés sur le monde : quête jumelle et jubilatoire des sujets associant sur des sujets identiques l??oeil d??un photographe et celui d??un peintre.

Exposition visible du lundi au vendredi de 9h à 18h Galerie La Passerelle, IUFM de Haute-Normandie 2, rue du Tronquet 76130 Mont-Saint-Aignan Standard : 02 32 82 30 40 www.rouen.iufm.fr